10 Conseils Pour Une Relecture Efficace De Vos Contenus

Un article rédigé qui contient des fautes n’est pas agréable à lire et les lecteurs le négligent la plupart du temps. 

C’est pourquoi il est de l’intérêt des créateurs de contenus d’intégrer une étape de plus à leur processus en vue d’éliminer les fautes sous toutes leurs formes. Cette étape n’est rien d’autre que la relecture.

Même si relire vos contenus une dernière fois vous donne le flegme, c’est quand même une étape indispensable pour parfaire vos articles. Sans cela, il est fort possible que vous publiiez des contenus avec des fautes ou des phrases non digestes. 

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il n’y a rien de pire que de rédiger un article intéressant, mais qui soit bourré de fautes. C’est l’intérêt d’intégrer la relecture systématiquement dans votre processus de rédaction.

Dans cet article, je vous donnerai 10 conseils qui vous aideront à faire une relecture efficace pour avoir un contenu sans la moindre faute. 

Qu’est-ce que la relecture ? 

La relecture est une activité qui consiste à faire la lecture d’un texte, d’un article, d’un contenu, etc. Elle est considérée comme la dernière partie de rédaction d’un article. 

En effet, la relecture consiste à : 

  • Corriger les fautes grammaticales ;
  • Vérifiez l’orthographe des mots ; 
  • Analyser le positionnement des ponctuations ;
  • Étudiez la mise en page de l’article ; 
  • Etc. 

Vous devez savoir qu’elle n’est pas seulement nécessaire pour les articles de blog, mais aussi pour tout autre écrit. Pour un rédacteur, la relecture se fait avant la publication de l’article et permet de détecter les erreurs qui restent dans le contenu. 

Alors, pour avoir un contenu de qualité et surtout sans fautes qui pourraient retenir l’attention des lecteurs, la relecture est la solution idéale à ne pas négliger. Voici quelques astuces qui vous aideront probablement dans la relecture de vos articles. 

1. Cherchez un environnement calme pour faire la relecture

Pour faire la relecture, il vous faut un endroit calme où rien ne doit vous distraire. Cela signifie que vous devez éviter au maximum un environnement où il y a du bruit, la radio, la télévision, la musique, etc. 

N’oubliez pas que votre ordinateur peut-être aussi une source de distraction qui peut entraver l’étape de la relecture. Alors, vous devez simplement désactiver les notifications, les messages entrants, etc. 

En fait, si vous êtes perturbés ou préoccupés par d’autres choses au cours de la relecture, vous pouvez facilement louper des fautes sans même vous en rendre compte. 

En tout, la phase de la relecture doit se faire dans des conditions optimales qui vous permettront de mieux vous concentrer sur le travail. 

2. Débutez avec la lecture à haute voix 

L’un des objectifs de la relecture est de vérifier la fluidité d’un article, c’est-à-dire vérifier s’il est bon à entendre. La technique de lecture à haute voix est alors efficace pour atteindre cet objectif. Si vous l’essayez, vous risquez d’être surpris du résultat qui en résulte. 

Source : ytimg

En réalité, quand vous faites la lecture à voix haute, vous avez la possibilité de vous entendre et de vite identifier les failles dans votre contenu. Vous avez plus de facilité à remarquer : 

  • Les phrases longues ; 
  • Les lettres manquantes ; 
  • Les mots ou expressions oubliés ; 
  • Les signes de ponctuation inappropriés ; 
  • Etc. 

Cela veut simplement dire que cette stratégie de relecture vous permet d’avoir une vision globale sur tout ce qui est incorrect dans votre article. 

3. Faites la relecture de l’article à l’envers

Commencer la lecture d’un texte à partir de la dernière phrase jusqu’à la première semble être impossible et surtout contre-intuitif. Mais le principe est simple, il suffit de relire le contenu avec beaucoup d’attention et d’objectivité.

À vrai dire, relire à l’envers votre contenu vous aidera à identifier et à rectifier : 

  • Les erreurs que vous avez faites ;
  • Les mots ou expressions assez utilisés que vous devez revoir ; 
  • Les phrases mal rédigées que vous pouvez mieux clarifier ; 
  • Les paragraphes trop longs que vous pouvez simplifier ; 
  • Etc. 

Cette stratégie de relecture à l’envers est efficace pour la « lecture chaude ». Autrement dit, lorsque vous êtes amené à lire immédiatement le contenu après sa rédaction, il est conseillé d’utiliser cette technique. 

Toutefois, vous pouvez utiliser cette technique de relecture pour faire la « lecture froide ».

Source : slideplayer

En effet, ce type de lecture consiste à laisser le contenu pendant quelques minutes ou carrément pendant 24 h environ et revenir après pour faire sa lecture. 

Elle vous permet d’oublier en quelque sorte le contenu de l’article et de le découvrir à nouveau. Après cela, vous revenez sur le même article que vous relisez calmement et posément. 

4. Vérifiez la logique des idées 

Bien que le but de la relecture consiste à corriger l’orthographe et la grammaire, il est important que vous veilliez à la cohérence des idées. En d’autres termes, vous devez voir si les idées développées sont en relation avec le contexte de votre article. 

Vous pouvez donner des détails ou apporter de nouvelles idées pour rendre votre texte plus parfait. Dans le cas contraire, vous pouvez bien corriger les fautes de votre contenu, mais ce dernier ne serait pas digne d’intérêt. 

De même, votre article ne pourrait être pris en considération ni par les moteurs de recherche ni par les internautes. Alors, la vérification de la cohérence des idées développées dans un texte est importante pour l’optimisation du contenu. 

5. Identifiez et corrigez l’orthographe des mots 

La grande partie des rédacteurs ne font pas totalement confiance aux logiciels de traitement de texte. Mais pour avoir un article sans fautes, il est conseillé d’utiliser un correcteur orthographique qui vous aidera à vérifier et à corriger les erreurs orthographiques et grammaticales. 

Parlant d’outils de correction, nous avons : 

  • Google Docs, un éditeur de texte qui permet de vite détecter les fautes, propose des suggestions de correction et laisse le choix au rédacteur de les appliquer ou non ;
  • Antidote, un outil performant capable d’identifier les fautes orthographiques, grammaticales et les erreurs typographiques ;
  • Yoast pour WordPress, une extension qui permet d’améliorer la lisibilité de votre contenu ;
  • Et bien d’autres outils. 

En plus de corriger les formations des mots mal écrits dans le contenu, ces outils sont également utilisés pour revoir l’écriture de noms propres, d’entreprises, de marques, de produits, etc.

Mais parfois, il arrive qu’ils ne détectent pas d’erreur sur les noms. Dans ce cas, vous pouvez aussi rechercher la bonne écriture à partir du moteur de recherche de Google. Il vous donnera sûrement la vraie formation du nom recherché.  

6. Analysez et diversifiez les expressions surutilisées dans le contenu 

La répétition des mots ou expressions dans un contenu ne rend pas le texte fluide et agréable à lire. Dans ce cas, l’idéal est de varier les termes que vous avez surutilisés dans la création de vos textes, notamment les premiers mots de chaque paragraphe. 

Vous pouvez si possible chercher des mots synonymes en rapport avec le mot que vous souhaitez remplacer.

Lorsque vous commencez vos sous-titres ou paragraphes par le même terme, il est fort probable que votre article ne soit pas aussi recherché. 

Par exemple, si vous aviez l’habitude de commencer vos paragraphes par « le » ou « la », il est temps de revoir ce style d’écriture. 

Au cours de la relecture, essayez de varier votre vocabulaire et de formuler des phrases de sorte que celles-ci ne se ressemblent pas. Cela rend votre article digeste. 

7. Vérifiez la bonne utilisation des signes de ponctuation 

C’est vrai que les fautes orthographiques et grammaticales ne sont pas tolérées dans la rédaction d’un article. 

Certes, il y a également les petits détails que vous devez forcément prendre en compte, comme les ponctuations. Nous pouvons citer : 

  • Les points ; 
  • Les apostrophes ; 
  • Les deux points ;
  • Les puces ;
  • Les parenthèses ;
  • Les virgules ; 
  •  Etc. 

Pendant la relecture d’un texte, faites souvent une pause à chaque signe de ponctuation pour vérifier s’ils sont bien placés afin d’aider les lecteurs à suivre le rythme du texte. 

En d’autres termes, la bonne utilisation de ces signes permet de marquer des pauses de temps à autre et de mieux comprendre le fond de l’écrit. 

8. Étudiez la mise en forme de l’article 

Avant d’aborder la phase de mise en forme, votre contenu devrait être sans fautes. Vous allez donc vous concentrer sur la présentation du texte pour savoir si les différents passages de l’article sont bien organisés et harmonisés. 

Ainsi, lorsque vous faites la relecture de votre contenu, vous devez vérifier si vous aviez pu : 

  • Développer une idée précise par paragraphe ; 
  • Mettre en gras les passages pertinents ; 
  • Insérer les hyperliens et images à la bonne place. 

Tout cela permet aux internautes de vite se retrouver dans votre contenu. De plus, avec les gras et les liens, ces derniers ont la facilité à avoir les informations qu’ils cherchent et sont intéressés par le contenu.

9. Évitez la lecture anticipée

Comme annoncé depuis le début, la relecture d’un article rédigé est très importante et ne doit pas être négligée. Normalement, elle doit se faire après la phase de rédaction. 

En revanche, certains rédacteurs ont tendance à relire leur écrit au même moment qu’ils rédigent. Ce faisant : 

  • Vous allez perdre assez de temps ;
  • Vous aurez à développer des idées qui ne cadrent plus avec le contenu ; 
  • Et la qualité de votre productivité pourrait diminuer. 

Pour éviter tout ceci, vous ne devez pas relire votre article pendant la rédaction, il est préférable de le faire après la création intégrale du contenu.

10. Confiez la relecture de l’article à d’autres rédacteurs 

Il y a un dicton qui dit, ensemble on est fort. Parfois, à force de lire et de relire un article que vous avez rédigé, il est possible que vous n’ayez plus la capacité de repérer vos erreurs. Or un texte qui contient des fautes ne peut être un contenu de qualité. 

C’est pourquoi il est préférable de solliciter l’aide d’autres rédacteurs qui pourront vous aider dans la relecture de votre article. 

Avec tout ceci, vous pouvez répondre aux exigences des moteurs de recherche et fournir des articles de qualité aux internautes. 

En résumé 

La relecture d’article ou de texte est une étape importante que n’importe quel rédacteur ne peut ignorer. Elle se fait avant la publication de l’article ainsi qu’après la rédaction et vous aide à partager des contenus sans fautes et de qualité sur internet.

En mettant en pratique ces 10 conseils présentés dans cet article, la relecture ne devrait plus être une chose complexe pour vous. Vous aurez la facilité à relire vos textes. 

Si ce n’est pas toujours le cas, l’idéal est de faire recours au service d’un relecteur professionnel. Ce dernier vous garantit un contenu sans faute et adapté au niveau de compréhension de tous les lecteurs.  

Si vous souhaitez rédiger des contenus de qualité qui pourront intéresser les internautes, vous pouvez vous baser sur les 12 étapes pour écrire des contenus exceptionnels

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Recevez chaque semaine des stratégies, des techniques et des offres.

Nous accompagnons votre stratégie sur les moteurs de recherche afin qu’elle soit suffisamment efficace pour vous permettre d’atteindre vos objectifs.

Honadi est Ecofriendly !

© 2021 Honadi | Powered by Honadi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x