«Comme convenu» : ne faites plus la faute !

L’expression « comme convenu » signifie « comme décidé » et est une formule elliptique. Elle combine la conjonction « comme » avec le participe passé de « convenir », et le mot « convenu » ne fonctionne pas comme un adjectif et est toujours invariable. Il n’a pas besoin d’être en genre ou en nombre.

«Comme convenu»: ne faites plus la faute !

L’expression « comme convenu » est couramment utilisée dans les contextes commerciaux et juridiques pour désigner un accord ou un arrangement mutuellement accepté entre les parties. 

Cependant, son imprécision et son manque de spécificité peuvent parfois conduire à des malentendus et à des litiges.

Ainsi, pour éviter ce genre d’erreur, découvrez à travers cet article la différence entre « comme convenu » et « comme convenue ».

image 14

Source : lalanguefrançaise

Pourquoi écrit-on « comme convenu » ?

Pour être clair, l’expression « comme convenu » est toujours invariable, mais elle peut encore prêter à confusion. En réalité, c’est très simple : l’expression « comme convenu » reste inchangée et ne nécessite jamais de « e », quel que soit le genre. 

Par conséquent, que le mot soit féminin ou non, « comme convenu » s’écrira toujours de cette manière. À titre d’illustration, considérons la phrase suivante : « Notre conférence est programmée pour la huitaine, comme convenu ». 

Il est important de noter que même si nous nous référons à un nom féminin comme « semaine », il serait incorrect d’ajouter un « e » à « convenu ».

Exemples :

  • Annie, comme convenu, se tient debout devant la foule ;
  • Je vais prendre un bain, comme convenu ;
  • Elle l’attendait, comme convenu

De ce fait, il ne faut jamais ajouter un –e ou un –s à « convenu » dans ce cas précis. En effet, comme convenu ne fait pas référence à Annie dans notre premier exemple. Il fait plutôt référence à “comme il a été décidé”.

À quelle condition écrit-on «convenue» au féminin ?

En revanche, lorsque « convenu » apparaît comme un adjectif, il peut évoluer en genre et en nombre. 

Lorsque « convenu » signifie « conformément à un accord ou à un engagement », il fonctionne comme un adjectif. Ainsi, comme les autres adjectifs, on peut se permettre une utilisation sans restriction.

Exemples :

  • Cet exemple met en évidence le contraste entre l’expression « comme convenu » et l’adjectif « convenu ». Par exemple, si nous disons « Comme convenu, je vous apporterai la caisse dont vous avez convenu« , cela signifie que nous nous référons à un accord préétabli. Cependant, si nous utilisons « convenu » comme adjectif, nous devons ajouter un « -e » car « caisse » est un nom féminin.
  • Une position déjà convenue. De même, l’adjectif est employé dans ce contexte pour s’accorder en genre et en nombre.

Laquelle des formulations suivantes est correcte : « Nous sommes convenus » ou « Nous avons convenu » ?

Voici une autre nuance dans l’usage de « convenu » que l’Académie française souligne : 

Le verbe convenir, quand il signifie « correspondre aux besoins, aux goûts, aux aptitudes de quelqu’un », se construit avec l’auxiliaire avoir ; on dit “Pour le moment, ce poste m’a convenu”. 

Lorsque « convenir » signifie « parvenir à une décision ou à un accord mutuel », il est utilisé avec le verbe auxiliaire « être ». Il est important d’éviter l’erreur d’utiliser « avoir » dans un tel contexte.

Ce qu’il faut ditCe qu’il ne faut pas dit 
Ils sont convenus de voyager ensemble. Nous sommes convenus que les charges de la maison seront partagées à deux.Ils ont convenu de voyager ensemble. Nous avons convenu que les charges de la maison seront partagées à deux.

«Convenir» avec l’auxiliaire avoir

En outre, le verbe « convenir » se construit avec l’auxiliaire « avoir » uniquement quand on parle de quelque chose ou quelqu’un qui nous convient, nous satisfait. 

Donc à titre d’exemple, on peut alors dire qu’on discute d’un calendrier ou d’un ensemble de chaussettes qui répondent à nos besoins.

Exemples :

  • Son professionnalisme a parfaitement convenu à ce poste ;
  • Les architectes avaient parfaitement convenu pour leur rôle ;
  • Après des heures d’entretien, nous avons convenu de porter notre choix sur le numéro 7

En utilisant l’auxiliaire « avoir », on constate que « convenir » ne s’accorde pas. Néanmoins, si l’objet direct précède le verbe auxiliaire, comme l’illustre notre troisième exemple, le participe passé s’accorde avec lui.

«Convenir» avec l’auxiliaire être

Lorsque nous voulons exprimer le sens de « décider ou arrêter quelque chose d’un commun accord » à l’aide du verbe « convenir », nous utilisons l’auxiliaire « être » de la manière suivante :

Exemples :

  • Nous sommes convenus d’une entente cordiale ; 
  • Il est convenu de vous retrouver à 04 h 00 pétante ;

Le participe passé peut être accordé en utilisant l’auxiliaire « être ».

En résumé 

En résumé, l’Académie française confirme la légitimité des principes grammaticaux établis, ce qui nous permet de faire des choix en connaissance de cause. 

Cela garantit que la locution, bien que formelle, est compréhensible par tous et facilite la mise en œuvre des dispositions convenues.

Voici une vidéo qui explique l’utilisation de la locution « comme convenu » . Cette règle étant acquise, veillez à ne plus commettre d’erreurs lorsque vous écrivez l’expression « comme convenu ».

N’hésitez pas à consulter nos autres articles afin d’améliorer vos compétences en orthographe !

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x